Archive pour mars 2007

Rencontres citoyennes !

samedi 10 mars 2007

La section du PS Lambesc rencontre et échange avec les citoyens tout les vendredi sur le marché. Si vous souhaitez rentrer en contact avec nous, rendez vous vendredi prochain !

Ségolène Royal à Marseille

samedi 10 mars 2007

Ségolène Royal sera au Dôme à Marseille

Jeudi 22 Mars 2007 à 19 heures.

Si vous souhaitez vous y rendre et avez un problème de transport vous pouvez nous contacter

Edito de Mars

samedi 10 mars 2007

J’AI PEUR !

Quand je vois un homme que tout le monde connaît arrogant et hautain devenir doux comme un agneau le temps d’une campagne électorale…

Je doute !

 

Quand un chef de parti se fait « élire » à près de 99% après avoir fait rentrer dans le rang une femme qui ose, pour ensuite, en congrès soit disant démocratique, interdire de parole un membre de son parti…

J’ai froid dans le dos !

 

Quand un homme politique tient en main tous les médias et que ceux-ci manipulent à ce point l’information et tous les français

Je crains pour ma liberté de penser !

 

 

Quand un ministre prétend diriger la France et se joue à ce point des institutions et de l’éthique, mélangeant tous les genres et tous les fonds, Ministre de l’intérieur, Ministre chargé des élections, candidat se déplaçant sous couvert de sa fonction aux frais de l’Etat

Je crie au scandale !

Quand un candidat est, tout à la fois, membre du Gouvernement depuis 5 ans, président du conseil général le plus riche de France, à la tête du parti qui détient tous les pouvoirs (majorité absolue à l’Assemblée Nationale et au Sénat, CSA, Conseil Constitutionnel, etc.), et quand ce candidat a, avec les siens, échoué au point que la France, classée en tête en 2001, est passée aux derniers rangs de la classe économique européenne en 2006…

Alors, je comprends que la prétention ne donne pas la compétence !

La liste serait longue ; mais enfin et surtout, quand avec les siens, depuis 5 ans, il n’a cessé de briser les acquis sociaux, et quand il promet pour demain une politique opposée…

Je suis certain qu’il ment !

J’ai peur de celui qui se joue de la démocratie !

J’ai peur de celui qui met l’Etat et les médias à son service !

J’ai peur de la triche et du mensonge !

J’ai peur d’une dictature rampante !

Travaux de voirie à Lambesc : quel gâchis !!

samedi 10 mars 2007

Certes, l’entrée du village en venant d’Aix nécessitait quelques aménagements jusqu’au rond point des pompiers, notamment pour stabiliser et sécuriser les bas côtés, faciliter la circulation des piétons, mieux matérialiser les passages…

On aurait pu aussi profiter de la largeur de cette avenue pour aménager une bande cyclable, organiser des places de stationnement à proximité de l’arrêt des bus de Saint louis afin d’éviter les voitures tampons dans le centre du village…

Mais voilà, le grand projet municipal a été mis en œuvre par les aménageurs de la Communauté du Pays d’Aix (CPA), et le résultat est globalement mauvais :

– une chaussée rétrécie au minimum vital, avec une bordure en béton de 40 centimètres de haut qui est dangereuse,

– des entrées de lotissement rendues dangereuses sans dégagements, avec des angles droit

aucune place de stationnement,

-une entrée des hauts de Lambesc qui se voit encadrée par des murs en pierre, y compris devant l’arrêt de bus, supprimant ainsi l’espace de dégagement lors des arrêts en venant d’Aix…

 

Que dire encore des « chicanes » dans la rue Fernand Julien sur la Zone Artisanale, qui aboutissent à créer un danger pour la circulation…

Où sont la logique et la rationalité dans ces projets ? Ne serait-ce pas plutôt de la poudre aux yeux à l’approche d’élections ?

Avec un peu de concertation on aurait pu faire tellement mieux !

ENVIRONNEMENT, PROTEGEONS LA PLANETE ICI ET MAINTENANT

samedi 10 mars 2007

 

Moins d’effet d’annonce, moins de critique sans suite ; mais plus de propositions !

Nous avions eu l’idée d’organiser une soirée débat autour du film d’Al Gore « La vérité qui dérange », monsieur le maire l’a fait ; tant mieux, mais quel dommage d’avoir privé la salle qui le réclamait, de l’échange sur ce qui nous concerne ici et maintenant.

En dépit des relances répétées des socialistes présents, monsieur le maire a paradoxalement refusé le débat qui nous aurait permis d’évoquer ce qu’il est possible de faire à Lambesc pour, en tant que citoyens de notre planète, contribuer à sa sauvegarde.

Sur un sujet d’une telle gravité, il ne peut y avoir ni modestes actions, ni luttes partisanes !

La politique consiste à transformer le nécessaire en possible, aussi pas question pour nous d’attendre les prochaines municipales pour faire des propositions sur un sujet aussi grave.

Nous faisons les quelques suggestions suivantes :

organiser des permanences « info-énergie » pour éclairer la population lambescaine sur toutes les solutions et les aides favorisant les économies d’énergie,

organiser l’information dans nos écoles pour sensibiliser les élèves,

mettre en place des mesures incitatives ou contraignantes pour qu’au moment des demandes de permis de construire, les citoyens pensent à l’application de la RT 2005 (amélioration de la performance énergétique des bâtiments), au solaire, à la géothermie, à l’isolation…

prendre pour notre village des mesures d’économie d’énergie tout de suite (éclairage, chauffage…).

Ce ne sont là que quelques mesures applicables rapidement.

Le temps venu, il faudra évoquer des mesures indispensables mais plus complexes à mettre en œuvre ; telles que :

la création d’emplois locaux pour limiter les transports,

la place respective du piéton et de la voiture,

la réouverture du débat NATURA 2000 (projet de protection environnementale Européen, rejeté par la municipalité),

un PLU (Plan Local d’Urbanisme) qui prenne en compte les objectifs de l’agenda 21 (programme d’action pour le 21ème siècle orienté développement durable)…

C’est dans l’action, que tous ensemble, nous trouverons les solutions pour sauvegarder la planète de nos enfants. Agissons sans délai.

NE NOUS TROMPONS PAS D’OBJECTIFS !

samedi 10 mars 2007

Il y a ceux qui donnent leur voix à Le Pen en pensant trouver ainsi la réponse à tous leurs mécontentements.

Il y a ceux qui refusent le système libéral et décident de mener leur combat en toutes circonstances.

Et puis, il y a ceux qui ont décidé de ne plus voter.

Bien sûr aucune de ces positions ne ressemble à l’autre, mais toutes réunies elles ont déjà fait le lit de la droite en 2002.

Nous comprenons le dilemme de nos camarades de gauche qui demain pourraient se partager entre Buffet, Bové, Besancenot, Laguiller. Nous respectons leur position, d’autant que nous partageons des convictions et des objectifs ; mais n’y a-t-il pas un combat plus urgent ? La droite, le monde de la finance et celui des médias se sont liés pour mettre à mal la protection des plus modestes et les bases mêmes de la démocratie. Si le 22 avril la gauche unie ne faisait plus barrage, le pire serait à craindre et tous ensemble nous serions responsables au regard du peuple. Aidons Ségolène dans son combat et après luttons ensemble pour faire valoir nos convictions communes.

 

Nous comprenons moins le vote pour Le Pen ; mais si la déception a conduit certains à cette extrémité, il est de notre devoir d’en tenir compte, mais aussi de rappeler quelques évidences. Tout au long de son histoire la France s’est faite et s’est enrichie de la diversité de ceux qui l’ont choisie. La vraie réponse pour nos enfants, c’est un monde solidaire et non un monde de l’exclusion. La vraie réponse pour nos familles, c’est la solidarité et non la marginalisation des plus modestes.

Enfin, pour tous, y compris pour ceux qui ne votent plus, ayons l’honnêteté de regarder la vérité en face. Toutes les grandes conquêtes sociales sont le fait de la gauche unie et non de la droite (congés, Sécurité Sociale, services publics…). La droite veut mettre les français sous le joug de la finance et du libéralisme.

Nous croyons en l’économie pour l’homme, ne basculons pas dans une économie dont l’homme serait l’esclave.

JUGEZ EN TOUTE OBJECTIVITE

samedi 10 mars 2007

Le journal « Le Monde », a récemment révélé l’inflation des promesses électorales de Nicolas Sarkozy chiffrées à 50 Mds d’Euros selon l’Institut de l’Entreprise, déclenchant ainsi un vrai malaise au sein de l’UMP, à tel point que l’inquiétude de leurs « budgétaires », Pierre Méhaignerie, Gilles Carez et Alain Lambert a conduit François Fillon à organiser le jeudi 15 février, une réunion de réajustement.

Ainsi, certaines mesures ont été repoussées (Allocation au premier enfant – Bouclier fiscal à 50%), d’autres revues à la baisse (Droits de succession – Prélèvements obligatoires à – 4% réellement estimés à -1%) et le tout dans une hypothèse de croissance à 2,25% par an.

Dans son discours de Villepinte, Ségolène Royal a présenté son Pacte Présidentiel chiffré à 48 Milliards par le même Institut de l’Entreprise.

On peut donc considérer que si ces deux projets sont similaires en terme de coût, il n’en demeure pas moins que celui du Parti Socialiste présente des mesures beaucoup plus sociales favorisant le pouvoir d’achat et le retour à la consommation, telles que :

 

SMIC à 1500 Euros,

augmentation immédiate des petites retraites de 5% et des « allocations handicapés »,

dès juin 2007, conférence nationale sur les salaires avec les partenaires sociaux,

doublement de l’allocation de rentrée scolaire,

construction de 120000 logements sociaux par an (loyers inférieurs à 25% du revenu),

meilleure répartition des richesses tout en respectant la compétitivité des entreprises.

Nous vous invitons vivement à lire ce Pacte Présidentiel proposant d’autres mesures positives relatives à la sécurité, à l’Education nationale, à la recherche et à l’environnement.

A l’heure où l’UMP utilise les médias pour discréditer notre candidate par des attaques peu glorieuses ou par l’intermédiaire de « pipoles » soudainement convertis à leur cause, nous restons confiants sur la lucidité et l’objectivité des français qui, révèleront les réelles préoccupations d’un pays en souffrance.