Archive pour juin 2008

LE SERVICE MINIMUM

lundi 23 juin 2008

Lors de la dernière grève des enseignants (en mai 2008) « Radio bleue-Provence » annonçait à longueur d’antenne que la commune de Lambesc ainsi que quelques communes des Bouches du Rhône appliquaient le service minimum.

L’ancienne municipalité avait adopté cette convention, la nouvelle municipalité ne l’a toujours pas abrogée.

Le service minimum, consiste à organiser une garderie des enfants par du personnel des écoles (enseignants ou non enseignants) non gréviste, sans se poser la question des qualifications requises.

La section socialiste de Lambesc rappelle que :

Substituer à des fonctionnaires de l’Éducation nationale, en grève, des fonctionnaires territoriaux, en payant ces derniers par une ponction opérée sur le salaire des premiers : C’est casser la grève en divisant les fonctionnaires.

Chercher à faire peser sur les communes les conséquences de conflits que le gouvernement aura déclenchés en ignorant les réelles difficultés pour mobiliser en urgence, le personnel nécessaire à l’accueil des enfants de maternelle et de primaire. : C’est pour l’état se défausser sur les collectivités locales

Aucune concertation préalable n’a été organisée avec les associations d’élus : C’est montrer le peu d’estime dans lequel ce gouvernement tient les collectivités et les élus territoriaux.

Lors de la grève de janvier dernier, le service public minimum a été mis en œuvre par seulement 1000 communes sur les 36 000 que compte notre pays, sans que cela ait paru poser de problème d’accueil particulier pour les enfants et leurs familles.

En outre, que se passe-t-il en cas d’incident ou d’accident et qui sera responsable ? En premier lieu le maire puis le personnel.

Les parents, même ceux qui sont pour le service minimum, seront alors les premiers à poursuivre le maire, la municipalité et leurs collaborateurs.

Nous rappelons que le Parti socialiste est opposé à ce service minimum. Les socialistes de Lambesc souhaitent que la nouvelle municipalité réexamine rapidement cette question et abroge cette convention, héritage de la municipalité de droite.

 

De retour

dimanche 1 juin 2008

Après une petite absence dû à une campagne victorieuse et à la transition qui s’en est suivie, retrouvez très vite nos présences socialistes qu’elles soient locales ou nationales.