L’alternance promise!!

Au niveau National, l’alternance  pour les élections présidentielles et législatives est promise et annoncée par le système médiatique et sondagier en  faveur des  Républicains après un face à face avec le Front National. Il ne resterait plus qu’à savoir parmi les Républicains si ce sera la tendance raisonnable, dure, décomplexée ou schizophrène qui s’imposera. C’est tout l’enjeu de leur primaire en cours. Dans tous les cas, des solutions expéditives sont promises:

  • Grandes réformes faites par ordonnances sous 3 mois,
  • Suppression des fonctionnaires par centaines de milliers !!
  • Plans d’économies de 100, 120 ou 150 milliards, on n’est plus à 10 près,  couplés à des baisses massives d’impôts pour le plus riches (dont l’ISF, …) ,
  • Règlement en quelques semaines de la question des migrants.
  • Abrogation des lois du quinquennat (loi Taubira, loi mariage pour tous, loi travail, découpage des régions,  Tiers Payant, Prélèvement à la Source…)….
  • Enfermement de tous les fichés S, …..

Est- ce que c’est ce que souhaitent et attendent  une majorité de Français ? L’avenir nous le dira…

A Lambesc, certes, cette alternance a eu lieu en 2014 avec moins de fracas et de publicité qu’au   niveau national en ce moment,  et sans que soit affichée d’ailleurs la tendance à laquelle on avait à faire, car localement, les choses sont plus feutrées : le Front National ne se découvre pas mais pourtant son électorat doit bien se retrouver en quelque part !

Par contre ce retour était lui aussi accompagné de quelques engagements forts, sur les impôts, l’environnement, les grands travaux, etc… A presque mi-mandat on peut faire un 1er constat:

  • Un virage à 180° sur l’annonce  de la  stabilité des impôts locaux et même d’ une réduction, fut le 1er signe car, quelques semaines plus tard ce fut +22% d’augmentation des taux, la justification étant que la promesse avait été faite sans connaître la situation financière de la commune, alors que le maire actuel avait siégé pendant 6 ans au conseil municipal et participait à la commission des Finances,
  • Un détricotage très rapide des avancées sociales mises en place pendant le mandat précédent : pour la tarification dans les cantines ce fut l’abandon immédiat du tarif progressif pour un tarif unique avec 300% d’augmentation pour les plus faibles,
  • Un abattage d’arbres  sur le plateau du COSEC comme on n’en avait jamais  vu à Lambesc, alors qu’il traitait d’inconscients les sortants qui voulaient en couper quelques-uns pour aménager un stade qui permettait de répondre aux besoins des associations. Et que se passe-t-il ? il n’y a pas  de projet, mais les arbres sont coupés !! Et sur le Bd de La République la coupe des arbres malades est semble-t-il généreusement étendue à d’autres …..
  • Que penser des projets d’aménagement du Centre-ville auxquels il s’était opposé ? Ils  sont globalement repris mais dénaturés… le sens de circulation changé malgré la reprise de  malfaçons grossières, il y a encore à faire : la boite Postale coin Rue Hoche, la localisation des poubelles, les ralentisseurs de la rue Mirabeau qui pourrissent la vie à tous les riverains …
  • Que dire du CCAS qui est  réduit à sa plus simple expression, de la Culture qui suit le même chemin ? …
  • Et le personnel municipal : la chasse aux sorcières est en cours depuis le début du mandat  et tourne à plein régime au mépris des compétences et des besoins. On peut  se demander s’il n’y a pas un lien avec la façon dont sont conduits des travaux , ….
  • Lambesc redevient une ville morte. Il n’est que de passer dans le centre pour s’en rendre compte…

Est- ce  cela que les Lambescains attendaient et voulaient en Mars 2014 lorsqu’ils l’ont réinstallé à la Mairie ? Si l’on en croit les échos dans le village cela n’est pas certain, et beaucoup sont déçus de voir avec quelle désinvolture il gère les problèmes de la cité.

Nous sommes en Démocratie et l’échéance de 2020 est encore loin. On doit cependant se rappeler que sur les 4 dernières élections municipales, les 3 fois que la Droite a gagné c’est la division des forces de gauche, qui en ordre dispersé lui a laissé la victoire, et une fois ou l’union fut faite elle a été battue très largement.

Tous les progressistes attachés à la solidarité, au lien social, au mieux vivre ensemble doivent se rappeler cela et doivent aussi savoir qu’une alternative durable suppose d’être établie sur des objectifs communs et un projet partagé et que cela nécessite du temps pour être élaboré.

Et donc chacun devrait se dire qu’il y a urgence à y travailler …

Laisser un commentaire