Armée en chute libre

lundi 7 juillet 2008

L’ARMEE EN CHUTE LIBRE

Dans le cadre de la réforme des Armées, les personnels seront durement touchés et à titre d’exemple, l’armée de l’air perdrait environ 20.000 postes budgétaires, sur un total de 64.000. Sachant que 4.000 emplois civils ne seraient pratiquement pas concernés, on peut donc estimer une brutale réduction de ses effectifs militaires de 30%. Beaucoup d’entre eux subiront de graves préjudices sociaux et nos Chefs d’état major peuvent s’interroger sur l’opportunité de telles directives suscitant également le départ de nos meilleurs cadres convoités sur le marché du travail. Par ailleurs, ces nombreuses disparitions de garnisons militaires généreront au niveau des villes concernées un affaiblissement économique conséquent.

Notre Président souhaite une Armée moderne dans le futur contexte militaire européen, mais sa réelle volonté est probablement notre mise à disposition au service de l’OTAN. D’ailleurs, l’optimisation de nos forces vers des technologies sophistiquées dans le domaine du renseignement, constitue un premier pas d’intégration dans les futurs concepts stratégiques américains. De telles dispositions peuvent fragiliser notre indépendance militaire mais aussi relativiser notre force de dissuasion.

Jean-Pierre ICHE, 31 ans de carrière au sein de l’Armée de l’Air