Défendons le droit de grève

lundi 30 mars 2009

 Le SMA (service minimum d’accueil) ou comment remplacer les enseignants grévistes, est appliqué à Lambesc depuis une convention signée par l’ancien maire en 2008, bien avant qu’une loi ne l’y oblige. Pourtant, ce n’est pas aux communes de pallier le mauvais climat social instauré par ce gouvernement. L’Etat a ses propres agents, il est scandaleux de faire porter la responsabilité financière et pénale sur la commune, qui n’a pas les agents formés à cela.

C’est pourquoi, les socialistes lambescains considèrent que cette convention aurait dû être dénoncée dès les premiers jours du mandat. Il n’est jamais trop tard pour bien faire, c’est pourquoi la section socialiste de Lambesc demande à la mairie de rentrer en lutte contre la mise en place du SMA « briseur de grève » et de ne pas appliquer la loi faute de moyens pour l’assurer.