Pour un vrai plan de relance

lundi 30 mars 2009

 Le contreplan de relance des socialistes de 60 milliards d’euros, soit 3% du PIB comme le préconise le FMI, présenté par Martine AUBRY a le mérite de prendre en compte la situation des français en difficulté. Il consacre une part conséquente à l’investissement indispensable, et n’oublie pas l’immédiat avec une relance adaptée de la consommation.

La suppression du paquet fiscal financerait l’essentiel de ce plan prévoyant notamment :

· La baisse du taux de la TVA, permettant d’augmenter la consommation des ménages et de relancer l’économie puisque 75% de la production française est écoulée sur le marché intérieur.

· Un plan de construction de 300 000 logements sociaux par an.

· L’augmentation du SMIC et des minima sociaux , majoration des allocations familiales.

· Le rétablissement d’ emplois  supprimés dans la fonction publique.

· La création d’un nouveau programme de type « emploi jeunes » et d’une aide à la recherche du 1er emploi pour les moins de 26 ans.

Ce plan de relance s’inscrit dans une logique prenant en compte les souffrances de nos concitoyens les plus touchés mais il faut aller plus loin en matière de reformes économiques et sociales.